Running : Comment éviter les crampes ?

6 octobre 2020 - 14:59

Contractions involontaires et soudaines, les crampes sont particulièrement douloureuses. Elles sont plus fréquentes avec l’âge. Liées à une accumulation d’acide lactique dans les fibres musculaires, elles touchent le plus souvent les muscles des mollets ou des cuisses, mais peuvent toutefois être anticipées et jugulées.

Bien s’hydrater lorsque l’on fait du sport

En mouvement, un muscle qui ne reçoit pas suffisamment d’oxygène, se contracte parfois trop brusquement et immobilise le sportif. La crampe survient alors. Même si ça paraît un peu trop simple, pour la prévenir, la première des précautions à prendre consiste à bien s’hydrater. 

Boire beaucoup s’avère indispensable car pendant une activité sportive le corps, en produisant de la sueur, élimine les sels minéraux nécessaires au bon fonctionnement des muscles. Pendant l’effort, il est recommandé de boire à petites gorgées, toutes les dix minutes environ (de préférence de l’eau). Certaines boissons sont fortement déconseillées, parmi elle, le café, le thé, les boissons diurétiques et bien entendu l’alcool.

L’autre mesure préventive est de bien s’échauffer avant une séance de s’entraîner progressivement pour éviter que les muscles n’épuisent leurs réserves en sels minéraux trop rapidement. En effet, lorsque cela arrive, ils se contractent brusquement et se transforment en crampes.

L’utilisation d’un matériel adapté au sport pratiqué (chaussures de course adaptées à la surface…) évitera la fatigue inutile des muscles. Après l’effort, obligez-vous à quelques étirements pour permettre une meilleure récupération et évitez les crampes qui se manifestent parfois plus ou moins longtemps après l’effort. 

N’hésitez pas à consulter un médecin

Les contractions nocturnes des muscles des jambes sont également fréquentes et très douloureuses. Elles peuvent souvent être confondues avec des crampes et être le signe avant-coureur de pathologies bien plus sérieuses (une phlébite, par exemple). En cas de crampes et ou douleurs fréquentes, avec ou sans efforts associés, il est recommandé de consulter son médecin.

 

Lu sur https://www.ouest-france.fr/sport/running

 

Commentaires